Promotions

Blog

Fabricants

Nouveaux produits

10 choses à savoir avant d’utiliser des antimoustiques


Responsables de réactions allergiques gênantes et parfois vecteurs de maladies mortelles, les moustiques sont une véritable plaie ! Avec l’été qui approche, vous allez avoir envie de vous armer d’antimoustiques, mais avant de dégainer, il y a 10 choses que vous devez savoir.

Pourquoi vous attirez les moustiques ?

Seules les femelles moustiques fécondées piquent.

Elles se nourrissent de sang – humain ou animal – pour obtenir les protéines dont elles ont besoin afin de développer leurs œufs avant la ponte.

Elles ne vous voient pas, mais grâce à leur système olfactif perfectionné, elles détectent le dioxyde de carbone que vous expirez ainsi que toute une série de composants présents dans votre sueur.

Nous ne sommes pas tous égaux face aux moustiques

Vous êtes du genre à quitter un repas à l’extérieur plein de piqures de moustiques alors que vos amis n’ont rien ? Il y a plusieurs explications à cela.

En effet, nous ne sommes pas tous égaux face aux piqures de moustiques.

Les moustiques vont par exemple préférer les personnes en surpoids, les personnes qui transpirent beaucoup, celles qui portent du parfum ou des cosmétiques parfumés ou encore les personnes qui portent des vêtements sombres.

À l’inverse, selon une étude de l’université d’Aberdeen (Écosse) présentée à la Royal Society Summer Science Exhibition de Londres, la sueur de certaines personnes produit des substances qui masquent les odeurs attractives pour les moustiques (comme l’acide lactique, l’acide urique ou l’ammoniac).

Il faut bannir l’eau stagnante

Quarante-huit heures après vous avoir piqué, les femelles fécondées déposent leurs œufs à la surface d’une eau stagnante, nécessaire au développement des larves.

Supprimez donc tous les endroits où l’eau stagne.

Ainsi, soyez vigilants avec les piscines non utilisées, vases, soucoupes de pots, couvrir les réservoirs d’eau, évacuer l’eau des bâches…

Répulsif vs antimoustique

Un répulsif repousse alors qu’un antimoustique tue !

Un répulsif contient des substances qui vont repousser le moustique, mais ne vont pas le tuer. Il protège pour 4 heures maximum à cause de l’évaporation, de l’absorption par la peau, etc.

Son efficacité varie selon les marques et selon les personnes.

En revanche, les antimoustiques tuent, mais peuvent présenter un risque pour notre santé.

Ils sont très efficaces contre les moustiques en vol, mais peu contre ceux cachés derrière un meuble par exemple.

Attention aux pièges

Un rapport de la Société française de parasitologie a listé les antimoustiques à éviter :

  • Les bracelets anti-insectes pour se protéger des moustiques ;
  • les appareils sonores à ultrasons ;
  • la vitamine B1 ;
  • l’homéopathie ;
  • les raquettes électriques ;
  • les rubans, papiers et autres autocollants gluants sans insecticide.

De plus, des études universitaires ont démontré que les lampes à lumière bleue n’étaient pas efficaces : seul 0,2 % des insectes piégés par ces lampes sont des moustiques.

L’huile essentielle d’Eucalyptus citronné peut vous protéger

L’huile essentielle d’eucalyptus citronné masque le C02 du corps humain.

Il n’est alors pas identifié par le moustique.

Cependant, la puissance de l'huile essentielle d'eucalyptus citronné est modérée, il est donc recommandé, dans les zones où sévissent les moustiques vecteurs de maladies, de ne pas compter uniquement sur cette solution naturelle.

Les plantes pour faire rempart ?

Certaines plantes repoussent les moustiques, vous pouvez ainsi les installer sur vos rebords de fenêtre ou près des portes.

Les moustiques détestent :

La menthe, la citronnelle, la lavande, le basilic, les géraniums, les plants de tomates ou encore la plante de Neptune.

La moustiquaire est la solution la plus inoffensive pour l’homme

L’une des solutions antimoustiques les plus efficaces à l’intérieur de la maison est d’installer des toiles moustiquaires aux fenêtres.

Vous pouvez également installer une moustiquaire en « ciel de lit » au-dessus de votre lit ou encore des rideaux de perles au niveau des portes et fenêtre pour limiter l'intrusion des moustiques.

L'installation de moustiquaires est d’ailleurs l’une des seules solutions complètement inoffensives pour votre bébé.

Le DEET est aussi toxique que les pesticides

Le DEET est la molécule antimoustique la plus utilisée dans le monde, on la retrouve dans la plupart des répulsifs.

Découvert en 1953, le DEET agit sur la perception olfactive du moustique qui ne piquera pas une peau imprégnée.

Une étude datant d’aout 2014, parue dans la revue BioMed Central Biology a montré que le DEET inhibe l’acétylcholinestérase, une enzyme cruciale dans les échanges entre cellules nerveuses.

Boire de la bière attire les moustiques !

Ce que nous ingérons peut faire de nous des cibles à moustiques !

En effet, selon une étude parut dans le Journal of the American Mosquito Control Association (1), vous avez plus de risques d’être piqué après avoir bu une canette de bière (+ 15 %).


Nos labels biologiques