Promotions

Blog

Fabricants

Nouveaux produits

Les dangers liés à l’été et nos conseils pour les éviter

Pour beaucoup, l’été est une saison très attendue, synonyme de vacances, de soleil, de baignades et de barbecues ! Mais attention, elle peut aussi être la saison de tous les dangers. Zoom sur ces dangers liés à l’été.

L’hydrocution

L’hydrocution est à l’eau ce que l’électrocution est au courant électrique ! Aussi appelée choc thermique, elle est due à une trop grande différence entre la température du corps et celle de l’eau.

L’hydrocution survient souvent lorsqu’on va se baigner dans une eau fraîche après une exposition prolongée au soleil.

Elle provoque un arrêt cardiorespiratoire qui entraîne généralement une perte de connaissance qui peut être suivie d’une noyade.

Comment éviter l’hydrocution ?

Pour éviter l’hydrocution, il est préférable de :

  • Ne pas entrer trop rapidement dans l’eau, particulièrement si elle est froide alors qu’il fait chaud ;
  • Ne pas s’exposer trop longtemps au soleil si l’on a l’intention de se baigner ;
  • D’éviter la consommation d’alcool ;
  • D’éviter de se baigner pendant la digestion.

Si vous voyez quelqu’un être victime d’une hydrocution, sortez la personne de l’eau, allongez-la, et appelez les secours.

La noyade

La noyade peut survenir en mer, dans les lacs, les étangs, les plans d’eau, les rivières et les piscines.

En France, les noyades sont responsables de plus de 500 décès chaque année.

Comment éviter la noyade ?

Pour limiter les risques de noyade, il est préférable de :

  • Choisir des zones de baignade surveillées ;
  • Se renseigner sur les vagues, les courants ou les marées avant de prévoir une baignade ;
  • Respecter les consignes de sécurité signalées par les drapeaux de baignade ;
  • Ne pas se baigner lorsqu’on ne se sent pas en forme, en particulier en cas de vertiges et autres troubles physiques ;
  • Prévenir ses proches lorsqu’on va se baigner ;
  • Ne pas chercher à lutter contre le courant ou les vagues, au risque de s’épuiser ;
  • Ne pas laisser les enfants sans surveillance et équiper ceux qui ne savent pas nager de brassards adaptés à leur taille et portant la norme NF 1311138-1 ;
  • Équiper les piscines privées d’une barrière ou d’une alarme sonore

L’insolation

L’insolation, ou coup de chaleur, est provoquée par une exposition trop longue au soleil et peut être grave, voire mortelle.

Elle se manifeste principalement par une température du corps anormalement élevée, une déshydratation, des étourdissements, l’absence de transpiration, des rougeurs, une bouche sèche, des nausées et vomissements, des maux de tête et de la fatigue.

En cas d’insolation, l’organisme n’arrive plus à réguler sa température interne qui augmente, provoquant l’hyperthermie.

L’insolation survient surtout en cas d’exposition excessive au soleil, mais aussi lorsqu’il fait très chaud, comme en cas de canicule ou dans une voiture fermée restée en plein soleil.

Les personnes les plus à risque sont les personnes âgées, les jeunes enfants et les sportifs.

Comment éviter l'insolation ?

Pour éviter l’insolation ou le coup de chaleur, il convient de :

  • Ne pas s’exposer longtemps au soleil ni aux heures les plus chaudes (12 h-16 h) ;
  • Porter un chapeau, des vêtements fins, légers et de couleur claire lorsqu’on s’expose au soleil ;
  • S’hydrater très régulièrement ;
  • Se mettre dans un endroit frais dès que l’on a trop chaud ;
  • Rafraîchir les pièces trop chaudes à l’aide d’un ventilateur ou d’un climatiseur ;
  • Ne pas rester dans une voiture surchauffée garée sur un parking ;
  • Ne pas pratiquer d’activité physique intense lors des heures les plus chaudes de la journée.

Le coup de soleil

Le coup de soleil est une brûlure induite par les rayons ultraviolets. La gravité du coup de soleil est fonction du type de peau, de la durée et de l’intensité d’exposition ainsi que de la localisation.

Survenant quelques heures après l’exposition, le coup de soleil disparaît dans les jours qui suivent en provoquant une desquamation (peau qui « pèle ») et une zone dépigmentée.

On distingue différents types de coups de soleil, en fonction de leur gravité : du coup de soleil qui va donner à la peau une couleur rosacée et va ensuite se « transformer » en bronzage au coup de soleil très douloureux qui rend la peau rouge vif et cloquée.

Comment éviter les coups de soleil ?

En cas d’exposition au soleil, il est indispensable d’éviter les heures comprises entre 12h et 16h et d’appliquer régulièrement une crème solaire ayant un facteur de protection solaire (SPF) d’au moins 30.

Pour les personnes à la peau fragile et les enfants, il faut :

  • Faire particulièrement attention lors des premières expositions au soleil ;
  • Faire attention aux rayons du soleil sur la neige et sur l’eau ;
  • Porter un chapeau et des vêtements lors des périodes d’ensoleillement important ;
  • Faire attention lorsque le temps est nuageux, car certains nuages laissent bien passer les rayons UV.

La déshydratation

La déshydratation survient lorsqu’une sudation abondante est accompagnée d’une consommation insuffisante d’eau.

Une déshydratation modérée se manifeste par des étourdissements, une sécheresse de la bouche et du nez et une évacuation réduite d’urine.

Une peau déshydratée perd de son élasticité. Si en la pinçant elle reste plissée au lieu de reprendre sa forme initiale, c’est un signe de déshydratation.

Comment éviter la déshydratation ?

Le meilleur moyen d’éviter la déshydratation est bien sûr de boire beaucoup d’eau, et ce, sans attendre d’avoir soif. Dans l’idéal en petites quantités, mais très fréquemment, ce qui facilite l’absorption des fluides.

Pensez aussi à consommer des aliments qui contiennent beaucoup d’eau comme la pomme, l’orange, la tomate, le concombre ou encore le melon.

La lucite estivale

La lucite estivale bénigne est l’éruption déclenchée par les rayons du soleil la plus fréquente. On la qualifie souvent d'« allergie au soleil ».

Elle se traduit par de petits boutons qui démangent, localisés sur le décolleté et les bras.

L’éruption récidive après chaque exposition au soleil, mais diminue pour disparaître quand la peau est un peu hâlée.

Environ 10 à 20 % de la population (nord de l’Europe, principalement) est concernée, en particulier les femmes entre 15 et 40 ans.

Il existe d’autres affections provoquées ou aggravées par une exposition au soleil, comme le lupus érythémateux, les porphyries cutanées, les éruptions médicamenteuses ou encore l’herpès solaire. Si vous présentez une éruption cutanée après chaque exposition au soleil, consultez votre médecin pour connaitre le traitement adapté à votre cas.

Comment éviter la lucite estivale ?

Pour éviter la lucite estivale, il faut se protéger du soleil et d’utiliser un écran maximal (SPF 50+) si vous devez vous exposer.

L’otite du baigneur

L’« otite du baigneur » (otite externe) est causée par des bactéries qui infectent le conduit auditif externe.

Elle est fréquente chez les enfants qui se baignent beaucoup.

Elle se manifeste par une au niveau de l’oreille accompagne d’une rougeur, d’un écoulement nauséabond et de démangeaisons.

Comment éviter l’otite du baigneur ?

Afin de prévenir l’otite du baigneur, veillez à :

  • Bien sécher ses oreilles après la baignade ;
  • Faire attention à la qualité des eaux de baignade ;
  • Ne pas utiliser de coton-tige pour nettoyer les oreilles.

Sources :

http://baignades.sante.gouv.fr/baignades/editorial/fr/accueil.html

http://www.hydrocution.com/

http://www.sante-environnement-travail.fr

http://www.sante.gouv.fr/canicule-recommandations-pour-la-population.html

http://www.inpes.sante.fr


Nos labels biologiques