Blog

Fabricants

Nouveaux produits

Pourquoi notre ventre gargouille ?

Vous êtes repu et pourtant votre estomac produit des sons qui vous mettent mal à l’aise ?
C’est peut-être que vous n’avez pas suffisamment mastiqué vos aliments. En effet, la bouchée que vous venez d’avaler va suivre un parcours compliqué le long de votre tube digestif. Elle va être « poussée » de haut en bas grâce à des contractions musculaires. On appelle cela la péristase.
C’est au moment de cet acheminement, quand le liquide et le solide se mélangent, qu’ils produisent de l’air et des gaz. Ces derniers se heurtent à vos parois stomacales : c’est ce son que l’on entend de l’extérieur.
En mastiquant bien vous faciliterez ce travail d’acheminement et éviterez les petits bruits dans votre ventre. Le processus est identique quand vous n’avez pas mangé. Votre ventre « gargouille » car les contractions musculaires se font « à vide ». C’est l’estomac qui a envoyé un message au cerveau deux heures avant d’être vide.
Celui-ci y répond en déclenchant l’activité de contraction musculaire dans votre tube digestif pour préparer la péristase. Les aliments solides et liquides encore en phase de digestion sont alors projetés sur les parois et émettent le « gargouillis » indésirable.

MAUVAISE IDÉE : Se brosser les dents juste après le repas

Attendez au moins 30 minutes (voire une heure) pour vous brosser les dents après chaque repas. Pourquoi ? Parce que si vous le faites immédiatement après avoir déjeuné ou dîné, vous allez empêcher votre salive de bien neutraliser votre pH. Quand les aliments acides attaquent l’émail, celui-ci se fragilise et l’action de la brosse à dents va être une deuxième agression pour lui.
La meilleure méthode pour préserver votre émail est donc de boire un verre d’eau qui évitera à l’acidité de s’attarder sur vos dents et de les brosser un peu plus tard.

TIQUES ET PUCES Réagissez !

Si vous cohabitez avec un chien ou un chat, vous connaissez forcément ce moment où votre petit compagnon se laisse tomber sur son postérieur, lève brusquement une patte et l’agite frénétiquement derrière l’oreille. Il se gratte pour la première fois de l’année ! Une minute après lui n’y pense déjà plus, mais vous, vous savez ce que ça signifie : la période des tiques et des puces est de retour et il va falloir réagir !

La puce.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, ceux qui possèdent des chiens ou chats hébergent des puces toute l’année. Elles sont simplement endormies dans leur cocon, blotties sur un tapis ou le coussin de votre animal de compagnie. Il n’y a donc pas de saison particulière pour les voir apparaître.
Alors pourquoi cette impression qu’elles arrivent au printemps ?
Comme les puces préfèrent des températures assez chaudes, vous les voyez vraiment apparaître au printemps voire en été, puis vous avez l’impression qu’elles disparaissent à l’automne.
Qui sont-elles ? Les puces mesurent de 2 à 6 mm de long et sont d’une stabilité remarquable. Si elles ont la possibilité de passer leur vie entière sur un seul et même animal, elles n’hésiteront pas...Ce sont les femelles adultes bien nourries, ou en train de se gorger de sang que nous voyons le mieux courir entre les poils de l’animal. Les plus grosses pourraient être jusqu’à 624 fois plus lourdes après leur repas qu'avant !
Quelques éléments pour mieux les connaître... Et donc les vaincre !
La puce craint la lumière et a besoin des déjections d'autres puces adultes pour se nourrir, donc en ouvrant les rideaux et en passant l’aspirateur souvent, vous avez déjà moins de chances de les voir se multiplier. Enfin elles ont besoin d’une température comprise entre 7 et 32°C... Autant dire qu’elles se sentiront bien chez n’importe qui !
Pour les combattre : Maintenant que vous connaissez vos ennemies, vous aurez compris pourquoi il faut nettoyer souvent et à fond votre maison, les coussins de votre animal et lui aussi !
Lavande, lavandin et citronnelle seront les meilleurs répulsifs contre les puces. N’hésitez pas aussi à utiliser de la levure de bière que vous étalerez sur le dos de votre animal : les puces ne supportent pas !

La tique
La tique est bien plus facile à combattre que la puce car moins invasive...
Ces petites bêtes mesurent de 3 à 6 mm en moyenne avec un corps divisé en deux
« régions » : la tête et le corps. Le mâle meurt après la reproduction, la femelle après la ponte. La plupart des tiques mènent une vie bien réglée. En sortant de l’œuf, elles prennent leurs premières forces en suçant le sang d’un hôte. Ensuite elles se laissent tomber au sol pour effectuer leur mue avant de trouver un nouvel hôte qui les nourrira « adolescentes ». Enfin elles chercheront un lieu définitif à occuper toute leur vie d’adulte.
Pour trouver son hôte, la tique se positionne généralement au bout d’un brin d’herbe et attend que votre petit compagnon passe à proximité. Elle se laisse alors glisser sur l’animal. Une fois cramponnée dans le poil, elle entame son repas.
Dès que vous en apercevez une, enlevez-la avec un tire-tique après l'avoir endormie. C'est la solution la plus radicale ! Et en anticipation, privilégiez les solutions naturelles à base de lavandin et de géranium.


Nos labels biologiques