PROMOTIONS

Blog

Fabricants

Nouveaux produits

5 remèdes naturels contre les maux hivernaux

Les refroidissements sont monnaie courante en hiver. Ils peuvent pourtant être évités ou soulagés s'ils ont déjà été contractés, grâce à des remèdes simples et naturels !

L’échinacée permet de réduire la gravité et la durée des symptômes du refroidissement, l’écoulement nasal, le mal de gorge, les maux de tête, la faiblesse ou les frissons. Les Amérindiens l’ont utilisé pendant des siècles pour traiter les troubles des voies respiratoires. L’échinacée contribue au maintien de bonnes défenses naturelles.

L’échinacée se consomme de préférence par voie orale, sous forme :

- D’infusion. Laisser infuser dans de l’eau bouillante pendant 10 min, 1 g de racines séchées. A prendre 1 à 6 fois par jour.
- De décoction. Faire bouillir 1 g de racines d’échinacée dans 1 tasse d’eau pendant 5 à 10 min. Jusqu’à 3 tasses par jour.
- De teinture. Prendre de 3 ml à 4 ml d’échinacée, 3 fois par jour.

Le sureau noir est un remède naturel efficace pour traiter les maux hivernaux. Une étude réalisée dans les années 90 montre que les sujets soignés avec un extrait de baies de sureau noir avaient observé une amélioration de leur état au bout de 2 jours, contre 6 jours pour le groupe traité avec un placebo. Le sureau noir a également été reconnu comme un moyen efficace pour soutenir votre résistance aux agressions extérieures.
Le sureau noir peut se consommer sous forme de fleurs ou de baies. Il existe des préparations prêtes à l’emploi de baies de sureau noir. Les indications suivantes se réalisent avec des fleurs de sureau :

- Infusion. Laisser infuser de 3 à 5 g de fleurs séchées dans 150 ml d'eau bouillante durant 10 à 15 min. Boire trois tasses par jour.
- Extrait fluide (1 :1, g/ml). Prendre de 1,5 à 3 ml d’extrait fluide de sureau noir par jour.
- Teinture (1 :5, g/ml). Prendre de 2,5 à 7,5 ml par jour.


L’andrographis est utilisée depuis plusieurs centaines d’années dans le traitement de la fièvre et des problèmes respiratoires. Il s’agit d’une plante qu’on ne trouve pas sous forme brute dans les pays occidentaux, où on peut se le procurer sous forme de comprimés ou de capsules contenant 4 à 6% d’andrographolide, l’une des substances actives de l’andrographis.

A l’heure actuelle, elle est toujours recommandée dans le traitement des troubles des voies respiratoires. Il est conseillé de prendre 400 mg d’extrait normalisé d’andrographis contenant 4 à 6% d’andrographolide, 3 fois par jour en cas de refroidissement ou de frissons.

L’eucalyptus a des effets bénéfiques sur les voies respiratoires. Il permet de soulager les symptômes du refroidissement, et notamment la toux et les maux de gorge.

Par voie interne, l’eucalyptus s’utilise par :

- Infusion. Laisser infuser de 2 à 3 g de feuilles séchées d’eucalyptus dans 150 ml d'eau bouillante durant 10 min, à raison de 2 tasses par jour.
- Teinture (1:5). En prendre de 10 à 15 ml, 2 fois par jour.
- Huile essentielle. Prendre de 2 à 6 gouttes par jour d’huile essentielle d’eucalyptus sur une pastille neutre. Cet usage n’est pas recommandé aux jeunes enfants ni aux femmes enceintes.
- Inhalation. Verser dans un inhalateur, 4 à 6 gouttes d'huile essentielle dans 150 ml d'eau bouillante. Répéter l’opération jusqu'à trois fois par jour.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, l’ail constitue lui aussi un remède efficace pour lutter contre les agressions extérieures et les symptômes des épisodes viraux puisqu’il permet de traiter les troubles des voies respiratoires. Dans ce cas, il peut être consommé de différentes façons :

- Ail frais. Consommer l’équivalent de 4 gousses d'ail (16 g) par jour afin de se prémunir contre le rhume.
- Ail séché. Prendre de 2 à 4g d’ail séché en poudre, 3 fois par jour pour prévenir le rhume.
- Teinture. Prendre de 2 à 4 ml, 3 fois par jour, si le rhume a déjà été contracté.




Nos labels biologiques